Jeux vidéo : Protéger votre création !

Autrefois réservé à une minorité de passionnés, le jeu vidéo s’est aujourd’hui largement démocratisé et est devenu une véritable industrie parmi les plus dynamiques et les plus importantes en terme de chiffre d’affaire généré dans le domaine du divertissement.

Loin des premiers jeux aux graphismes basiques, les jeux vidéo actuels sont composés d’une multitude d’éléments créatifs (vidéos, sons, scénarios, personnages, décors, logiciels, etc.) dont la conception nécessite l’intervention de nombreux contributeurs.

Compte tenu de l’importance des investissements nécessaires au développement des jeux vidéo et des enjeux économiques qu’ils représentent dans le domaine du divertissement, il est aujourd’hui indispensable pour les acteurs de cette industrie de protéger efficacement leurs créations d’un point de vue juridique.

Ce webinar vous expliquera de façon synthétique comment déterminer qui sont les titulaires des droits de propriété intellectuelle sur les éléments composant un jeu vidéo et comment mettre en place une stratégie de protection adaptée à ce type d’œuvre.

Image webinar: Protéger votre jeux vidéo !
Inscrivez-vous gratuitement à la plateforme pour accéder au replay.

Propriété intellectuelle, relations de travail et commerciales atypiques

Dans ce webinar, nous vous exposeront les problématiques de propriété intellectuelle liées au recours, pour un projet, à des personnes intervenant dans le cadre d’un contrat de travail, d’un contrat de régie, d’un contrat commercial, d’un portage, d’un stage, d’une mission d’intérim, en tant que mandataire social.

Nous envisagerons aussi les conséquences sur les droits de propriété intellectuelle de ces différents intervenants avec des propositions de solutions pour anticiper et gérer les litiges qui pourraient survenir : clauses contractuelles, dépôt de droits de propriété intellectuelle, dépôt de sources d’un logiciel, etc...

Ce webinar sera animé par Cyril FABRE, Harold BERRIER avocats associés IP/IT et droit social du cabinet Ydès Avocats et Cindy ROTH, juriste au sein de l’APP.