En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookie.
J'accepte.En savoir plus, paramétrer et ou s'opposer à ces cookies.

APP | Guide pratique de l’entiercement

Guide pratique de l’entiercement

Lorsqu’on investit dans une technologie, un savoir-faire, afin de
l’utiliser pour les besoins de son entreprise, on n’a pas, le plus
souvent, la maîtrise de la solution utilisée. Or, sans ce contrôle, un lien
de dépendance fort se créé au profit du prestataire qui vend cette
solution ou tout au moins la met à disposition. Si celui-ci disparaît,
cède ou cesse son activité, ou s’il ne remplit pas ses obligations
de maintenance ou d’assistance, cela constitue un risque majeur
pour le client. Il est donc dans l’intérêt des clients et utilisateurs
de produits, dont la maîtrise appartient à une autre entité, de faire
appel à un tiers de confiance afin de s’assurer la possibilité d’utiliser
la solution achetée dans le cas où le prestataire serait défaillant.

En effet, dans le cadre de négociations portant parfois sur des
projets importants (et notamment des projets informatiques)
et d’investissements dans des solutions considérées comme
importantes voire stratégiques par le client, il est nécessaire
d’envisager la défaillance du prestataire et les conséquences de
celle-ci. C’est pourquoi la mise en place d’un entiercement peut
constituer une véritable assurance.